Ce qui ne se fait pas sur le chemin

Demander à quelqu'un pourquoi il fait le chemin de Saint Jacques
Chacun y va avec sa petite dose de malheur, que l'on a pas envie forcément de raconter.
Si vous marchez longtemps avec quelqu'un, il finira toujours par vous raconter sa vie. Si vous êtes curieux, soyez patient !

Mépriser ceux qui font des étapes de 10kms
Je l'ai vécu, c'est très désagréable. Vous sortez de votre longue maladie, de votre lourd traitement, vous avez la vraie trouille de pas y arriver. Là, un vieux beau athlétique qui vient de prendre sa retraite, la jambe musclée et l'œil luisant, vous demande : " vous allez jusqu'où aujourd'hui ? " et comme vous répondez le bled à côté, il vous regarde d'un œil méprisant, et vous lâche la première côte venue… Pénible, vraiment pénible…

Laisser ses ordures derrière soi
Non, c'est juste pour vous le rappeler, le chemin est propre quand même…

Coucher dans les gîtes à 7 euros la nuit quand on a les moyens (et une voiture qui suit)
L'hôtel quand on a de l'argent, c'est bien. Le pèlerin n'est pas forcément pauvre et c'est tant mieux. Le problème c'est que des fois le pèlerin riche veut faire pénitence et coucher dans des petits gîtes communaux pas chers, histoire d'être bien dans le ton. Alors le pèlerin un peu juste n'a plus de place, et ça c'est vraiment gonflant.

Mettre des pierres sur les croix
Alors là ça n'engage que moi ! Mais vraiment sur le chemin il y a des croix magnifiques, qui sont parfois recouvertes de caillasses. Et pas des petits cailloux, hein ! des gros parpaings ils mettent. Au risque de les fragiliser, de les abîmer. Elles sont si belles natures ! Allez en Irlande pour les cairns… Et puis nous ne sommes pas des chiens pour marquer notre territoire…

Fournitures

Voici la liste des "fournitures" nécessaires, avec ensuite quelques annotations de mon cru :

Pour le sac à dos j'ai pris le modèle 40 litres, c’est bien suffisant (je fais 60kg). Plus ils sont gros plus on en met. Là, dès le départ, il faut éliminer.
Petit bémol, le mien est un modèle vendu sans sursac pour protéger de la pluie, parfois c'est bien utile d'avoir cela en plus du poncho. Certains disent même qu'il vaut mieux une veste goretex + un sursac que le poncho… Mais la veste en goretex est trop chère pour moi (270euros chez Décathlon®)…
Et puis papa Noël est passé : je confirme la veste en goretex, c’est top…